J'avais besoin de prendre l'air et de voir autre chose que mon bureau (et l'ambiance mortelle qui y règne), les travaux de notre maison et les enfants en vacances à la maison depuis deux semaines. Des copines m'ont proposé de passer, chouette ! J'ai pris mon petit M sous le bras, quelques sacs (j'ai déménagé ma maison quoi) et on est parti vendredi 11 juillet pour un week end de 4 jours entre môman et grand bébé...

C’est vrai qu’en temps normal je suis une personne plutôt (arrête de mentir TRES) angoissée. Mais quand je mets mon costume de SuperMamn dans rien ne m’arrête (ou presque). La perspective de passer quelques jours en tête à tête avec ma petite Carotte me rendait joyeuse. 

Un week end à l’aventure  trop chouette à passer de maison en maison chez les copines  s’annonçait.

Le trajet s’est bien passé et un petit goût d’aventure régnait dans la voiture.

Week end tous les deux 

Si la première nuit loin de chez nous et de Papa s’est bien passée, il n’en a pas été ainsi pour les autres qui suivirent. 

J’ai découvert que mon fils ronflait la première nuit. Un mythe s’est écroulé, Petit M est un homme comme les autres.  
Il est connu pour être une véritable marmotte mais le décalage horaire de nos deux régions ont du le perturber (c’est pô possible !) et il n’a jamais voulu faire de sieste. Faites un mix de jeux avec les copines, pas beaucoup de sommeil, on mange pas très bien et à des heures impossibles.
Secouez fort……… Voilàààà ça donne une nuit chaotique rythmée de réveils nocturnes et de deux heures pour s’endormir.

J’ai découvert la dure vie de maman solo et je remercie l’existence des SMS (et à DaddyCool de ne pas s’être endormi trop tôt). Grâce à eux j’ai pu garder mon calme et un peu de courage quand mon mini pouce ne voulait pas dormir à 23h30 et qu’il hurlait de colère… Quand même un papa c’est très utile et un mec aussi pour le coup. Même à distance, c’est fou !

La boule au ventre quand il est 1h du matin, qu’il ne dort toujours pas et que tu crains de réveiller toute la maison !

Nous avons quitté Nantes le dimanche pour rejoindre la mer près de Vannes. La plage, le soleil, les coups de rosé et de soleil…
On refait un mix de : changement de maison, il fait chaud, pas de sieste, on mange à l’arrache, on est fatigué.. Mélanger délicatement…
TADAAAAAAM. La voilà la deuxième nuit pourrie, les terreurs nocturnes, le bébé qui dort avec toi et qui tombe du lit, les coups de pied, les doigts dans les trous de nez…

Bon on était lundi. On avait pas envie de quitter la mer avec mon bébé qui, malgré son manque de sommeil flagrant, a été un amour. Alors re-plage, balade à la mer. Il a bien fallu décoller vers 19h30 direction la maison et un papa qui n'en pouvait plus de vivre sans nous (si si je vous promets !).

On est arrivé à la maison à 00h30 moi et mon bébé-larve que j'ai mis au lit sans même le voir bouger d'un millimètre. Accueillie avec un joli petit repas et un DaddyCool aux anges de nous voir revenir entier. 

Je pense m'organiser l'année prochaine une autre virée. Même si seule c'est fatiguant, que j'ai du appeler à la rescousse dans ma tête mille fois mon mec, que je me suis dit "je veux jamais être maman solo", que tout gérer c'est possible mais pfiou il faut une sacrée dose de zen attitude... 
Même si tout ça c'est vrai c'est tellement bon d'avoir son bébé rien que pour soi, plonger nos vingt doigts dans le sable, tremper nos fesses dans la mer...

Avoir le sentiment de faire un super truc, qui sort de l'ordinaire, qui te rend heureuse !

A la mer avec la mère